Un smartphone seconde main pour Noël, OK / Pas OK ?

Ça se fait d’offrir un smartphone d’occasion pour Noël ? Non seulement ça se fait mais c’est tendance. Enfin s’il est reconditionné (l’idée n’est pas d’offrir celui qui traîne dans votre tiroir avec son écran brisé…). Le marché de la « seconde main” est en plein boom. On évalue même qu’il pourrait dépasser celui du neuf d’ici 10 ans. Coup de projecteur sur cette tendance écolo et économe.

Smartphone seconde main

Le “seconde main” pour Noël

Si vendre des objets d’occasion n’est pas nouveau, la prise de conscience de notre surconsommation et du besoin de réduire notre empreinte carbone sur la planète bouleverse les modes de consommation. Ainsi le retail vit une véritable évolution des mentalités avec le développement du marché de la seconde main. Une tendance renforcée par la crise sanitaire qui a bousculé les importations et continue de créer des pénuries sur certains produits.

Les jeunes générations sont notamment plus sensibles aux questions écologiques et donc portées à consommer de manière plus responsable. Selon une étude de GlobalData, les Millennials et la génération Z sont deux fois plus enclins à se tourner vers des produits de seconde main que les consommateurs plus âgés.  73% des millenials déclarent préférer acheter auprès de marques durables et les plus jeunes sont attentifs à la circulation des objets. Au lieu d’acheter du neuf et d’accumuler, ils sont ouverts à l’idée de revendre vêtements et accessoires, sans parler de la tendance pour le vintage.

Dans cette logique, les produits de seconde main sont désormais vus d’un œil bienveillant. Notamment les produits reconditionnés qui sont même considérés comme une marque d’engagement :  22 % des Français soulignent la lutte contre le gaspillage comme moteur de leur choix pour le reconditionné.

De plus en plus d’offres de seconde main

Portées par cet élan, de nombreuses plateformes et services se développent pour proposer des objets sélectionnés, remis au propre ou carrément reconditionnés pour le numérique. On trouve de nouveaux acteurs dans tous les domaines. Ainsi Vinted s’est imposé pour revendre ses vêtements et trouver son nouveau style. Bidull s’ingénie à offrir une seconde vie aux jouets. Pour l’électroménager, on peut aller voir du côté d’Hubside.Store ou, bien sûr, sur Le Bon Coin. Et pour des livres à impact positif, le spécialiste est RecycLivre :  l’entreprise membre du réseau « 1% pour la planète » reverse même plus de 10% de ses revenus nets à des associations, notamment de lutte contre l’illettrisme ! 

D’ailleurs, plusieurs startups françaises, dont plusieurs licornes, se sont lancées sur ce marché porteur. Ainsi Vestiaire Collective s’appuie sur le secteur particulièrement porteur des pièces haute gamme. Un tiers de la génération Z songeait à acheter un vêtement, une paire de chaussures ou un accessoire de mode d’occasion rien qu’en 2020. D’ailleurs le marché du luxe d’occasion progresse quatre fois plus vite (12%) que le marché du luxe (3%).

Smartphones de seconde main

S’il y a bien un secteur où l’achat de seconde main fait sens, c’est donc bien les produits tech. Et pas seulement pour des questions de prix. Le numérique représenterait 4% des émissions de gaz à effet de serre…

Mais d’où vient cet impact fort pour un secteur qui se veut dématérialisé ? Il est typiquement lié à nos devices. En effet, les terminaux numériques importés pour la plupart d’Asie ont parcouru des milliers de kilomètres avant de nous parvenir. Leur fabrication consomme aussi beaucoup d’énergie fossile sans parler des métaux rares qui les composent et des conditions de travail des miniers qui les extraient. Sur l’ensemble de son cycle de vie, un ordinateur de 2 kg émet 156 kg de CO2 dont 103 kg pour sa seule fabrication.

Le spécialiste des smartphones reconditionnés, Recommerce, estime que la différence entre l’utilisation d’un smartphone neuf et un reconditionné permet d’éviter l’émission de 30 kg de CO2 et la ponction de 40 kg de matières premières primaires sur la planète.

Onoff & Recommerce, partenaires de la sobriété numérique

Encourager à la sobriété numérique fait partie des valeurs d’Onoff : en permettant d’avoir plusieurs numéros sur un même appareil, nous contribuons à limiter le nombre de téléphones dont vous avez besoin. Et pour augmenter cet impact, nous nous sommes associés avec Recommerce, notamment pour reprendre les anciennes flottes mobiles des entreprises avec lesquelles nous travaillons.

Pour Noël, notre partenaire propose de nombreux smartphones. Et le reconditionné ne doit pas être confondu avec l’occasion. Un produit reconditionné est vérifié, nettoyé, et au besoin réparé. Rien à voir avec votre vieux smartphone, on vous dit. Il est même possible sur le site de Recommerce de commander une batterie toute neuve pour votre appareil reconditionné. Histoire de lui donner une seconde vie encore plus longue 😉 

Vous savez désormais quoi demander au père Noël ! Joyeuses fêtes !

Articles récents :

Smartphone seconde main

Ça se fait d’offrir un smartphone d’occasion pour Noël ? Non seulement ça se fait mais c’est tendance. Enfin s’il est reconditionné (l’idée n’est pas d’offrir celui qui traîne dans votre tiroir avec son écran brisé...).

Le freelancing s’est tellement développé ces dernières années que désormais les freelances s'organisent en équipe et que des plateformes émergent pour aider les entreprises...

Nos bureaux deviennent hybrides. Qu’entend-on par là ? Pourquoi cette transformation ? Comment se traduit-elle dans les faits ? Onoff Business accompagne cette...

Onoff Telecom est un opérateur de télécommunications reconnu par l’ARCEP

1 Cours de l'Île Seguin
92100 Boulogne-Billancourt, France

Viru Väljak 2, Tallinn
10111 Estonia

©2021 Onoff Telecom